Le Dr Andrea PIERO, nouveau Président de CME du CH Alpes-Isère

Écrit par le Groupe de Rédaction le .

Le Dr Andrea PIERO a été élu nouveau président de la Commission Médicale d'Établissement (CME) du Centre Hospitalier Alpes-Isère (CHAI) de Saint-Égrève, spécialisé en psychiatrie, a annoncé l'établissement mercredi dans un communiqué.

Il remplace Christine HEYWARD-BLANDIN qui avait été élue fin 2011. Celle-ci est partie à la retraite en décembre 2013, a-t-on appris jeudi auprès de l'établissement.

Le Dr Piero, 40 ans, est arrivé dans l'établissement en septembre 2010 après huit ans passés au CHU de Turin en Italie, comme interne et attaché pour la recherche et la clinique dans le domaine des troubles alimentaires et des troubles de la personnalité, avant de devenir praticien hospitalier dans un établissement situé dans un village italien de 4.000 habitants.

Élu en mai 2011 à la CME du CHAI, il est nommé président du comité de liaison alimentation et nutrition. Il a aussi participé à la création du comité de soutien à la recherche du CHAI, dont il est le coordonnateur depuis deux ans.

Sa première mission en tant que président de CME consistera à "construire avec tous les Chefs des Pôles et l'appui de la CME le nouveau Projet Médical de l'établissement pour la période 2014-19, dans un contexte de demandes de soins psychiatriques et de réhabilitation psychosociale croissantes", précise l'établissement dans son communiqué.

Dans son discours de candidature, dont APM a eu copie, le Dr André PIERO a ainsi souligné que la Psychiatrie Générale Adulte était en train de vivre "un moment de difficulté significative, due surtout à la croissante demande de soin, aux croissantes contraintes administratives et aux changements imposés" par la loi du 5 juillet 2011 sur les soins sans consentement, mentionnant le mouvement en cours dans l'établissement.

Une grève illimitée a été lancée dans l'établissement le 1er octobre 2013 à l'appel de la CGT et de plusieurs syndicats de psychiatres afin de réclamer des moyens pour la Psychiatrie Générale Adulte, et notamment des postes de Praticiens Hospitaliers, rappelle-t-on. Mi-novembre 2013, la CME avait annoncé son soutien aux revendications.

"Le Projet Médical d'établissement et le travail à l'unisson des Chefs de Pôle et du Président de CME [seront], à mon avis, la meilleure stratégie pour arriver à obtenir une bonne partie des choses dont nous avons besoin pour garantir à tous nos patients [...] une rémission des symptômes [...], un rétablissement fonctionnel et une bonne qualité de vie", a-t-il commenté.

La sécurité des patients et des soignants ne pourra "que s'améliorer si nous pouvons préserver notre capacité d'hospitalisation actuelle, en augmentant la couverture médicale dans les pavillons et en donnant l'extrahospitalier des moyens suffisants pour faire face aux nouvelles réalités cliniques et psychosociales", a-t-il estimé.

Il a considéré que la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) Grenoble-Isère, constituée en janvier 2012 pouvait être "un outil pour partager des projets cohérents et riches avec le CHU, comme dans le cas des soins en addictologie", mais a aussi jugé justifiées les inquiétudes d'un certain nombre de professionnels du CHAI sur les conséquences de cette CHT.

"Il faut que ce soit clair : aucun transfert du secteur ne pourra être accepté sans les moyens suffisants et sans l'unité d'hospitalisation nécessaire", a-t-il affirmé, assurant qu'il veillerait, en tant que Président de CME, à ce que tout soit fait "correctement" pour le bien des patients.

Il a aussi insisté sur la nécessité de lutter contre la stigmatisation des patients et de rendre le CHAI plus attractif.

 

  

par APMnews

www.apmnews.com

Tags: CHS Saint-Égrève Organisation Hospitalière